Février: L’Autre, ce miroir de nous

Février: L’Autre, ce miroir de nous

 

 

Et revoilà février, avec la lumière qui revient, les jours qui rallongent, parfois le froid qui fait un petit come back, et … sa fête des amoureux.

L’Amour, sujet « bateau » et en même temps un grand mystère.  Le couple, un joli défi, un véritable « laboratoire » comme l’a un jour défini quelqu’un-e dont j’ai oublié le nom (qu’il ou elle me pardonne).

Dans un laboratoire, on expérimente, on procède par essais et erreurs. On tâtonne. On rate et on recommence. Un couple, passé les premiers émois et la période fusionnelle, ça ne coule pas de source. Ça demande beaucoup d’ouverture, beaucoup de Conscience. De ce que l’on est et de ce que nous renvoie l’Autre. Car l’Autre n’est jamais que notre miroir. Ce que l’on aime en lui ou elle, on l’a en nous aussi. Même si nous le ne voyons pas toujours.  Et ce qui nous hérisse en lui ou en elle, fait écho à des ombres que nous n’avons pas toujours envie de voir chez nous. Le réaliser permet de donner un chance à la relation. De la faire grandir et de la fortifier. Et de grandir nous aussi, par la même occasion.

Mais cette règle ne vaut pas seulement pour le couple. Elle est active dans tout Amour. Dans toute relation. Dans toute confrontation à un Autre. Qui n’est jamais qu’une partie de nous. Même Donald Trump ? Aaah, difficile de l’admettre, mais oui. Il vient mettre au jour les petites parties de nous qui se comportent parfois en dictateur, en autocrate, en enfant capricieux, en manipulateur, en égoïste, en parano, en excessif… Que ce soit avec nous-mêmes ou avec notre entourage. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *