Monthly Archives: mai 2014

Le massage comme chemin d’évolution

Le massage comme chemin d’évolution

De tous les sens, le toucher est le premier. Sans voir, sentir, entendre ou goûter, on peut vivre. Sans toucher, non. Il a été démontré par de nombreuses études que les nouveaux-nés qui ne sont pas touchés ne se développent pas normalement. Ni physiquement, ni psychologiquement, ni intellectuellement, ni socialement.

Car le contact physique permet de se rendre compte de la réalité de son corps, de sa matière, de sa forme. Ainsi, le toucher amène la conscience du Soi. Et cette conscience de notre incarnation nous permet d’entrer en relation. De faire des liens entre soi et son corps, ente soi et l’autre, entre l’intérieur et l’extérieur de soi.

 Etre touché, un besoin vital

Le rôle du toucher est d’informer la conscience par le biais des sensations, des émotions. Nous avons donc besoin d’être touché par l’autre pour nous définir, nous reconnaître, nous relier, grandir.

Que l’on aime ou non être touché, c’est un besoin vital, pas seulement pour les enfants. L’aversion du contact physique signe souvent une peur d’entrer dans une relation intime que ce soit avec soi-même ou avec l’autre. En ce sens, le massage peut être un chemin d’évolution dans le sens où une réconciliation en douceur avec un toucher bienveillant retisse le lien avec Soi, ouvre à la relation au monde visible et invisible. Le toucher permet de se ressentir en lien avec Soi, avec l’Autre et avec le Tout. Et c’est ici que l’on entre dans la dimension spirituelle du massage.

 

baby-200760_1920

Etre massé mais aussi masser

Pourquoi apprendre à masser? Parce qu’il es démontré que le toucher ne profite pas seulement à celui qui le reçoit. Le donneur y trouve aussi son compte.  Je peux vous l’affirmer par expérience. Mais on observe également, par exemple, que les femmes dépressives qui  multiplient les vcontacst physiques avec leur enfant, en le prenant souvent dans les bras, en le câlinant, voire en le massant, voient leur état s’améliorer et tissent une meilleure relation avec lui. De même, les personnes âgées qui massent régulièrement des bébés y trouveraient un bénéfice plus grand que si elles étaient massées elles-mêmes. Il n’est donc pas interdit de penser que la réhabilitation du toucher dans nos sociétés peut contribuer à fluidifier et apaiser les rapports humains.

Pour  ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure du massage, que ce soit en dilettante ou dans une perspective professionnelle, j’aurai le plaisir d’animer deux stages de base cet été et une formation professionnelle à partir de septembre. Je les invite  à cliquer ici. pour découvrir le programme  et les conditions de ces cours.