Monthly Archives: juillet 2012

Le massage a des effets anti-inflammatoires

Le massage a des effets anti-inflammatoires

© Photo: Isabel Verhaeghe

Vous avez fait du sport et vos muscles sont tendus, courbaturés voire même blessés? Une étude scientifique menée par  le Dr. Mark Tarnopolsky de l’université Mc Master de Hamilton (Canada) démontre que le massage fait bien mieux que vous soulager. Il aide réellement à la réparation des tissus et empêche ou réduit l’inflammation.

A la suite d’une blessure assez sévère aux muscles ischio-jambiers, ce médecin s’est vu prescrire au cours de son protocole de revalidation des séances de massage qui lui ont permis une guérison ultra-rapide. Titillé par une telle vélocité, ce chercheur en neurométabolisme a décidé de mener une recherche afin de déterminer de manière scientifique  à un niveau cellulaire les causes de ce phénomène.

Tarnopolsky a donc embauché 11 jeunes hommes et leur a demandé de se soumettre à un entrainement extrêmement intensif sur des vélos statiques, destiné à  provoquer fatigue et douleurs musculaires. A la suite de cet exercice épuisant, un massothérapeute avait pour mission de pétrir seulement l’une des deux jambes de chaque sujet afin de comparer les profils génétiques des muscles au cours du processus de réparation. Des prélèvement de tissus musculaires avaient été faits avant l’exercice, et ensuite 10 minutes après le massage et 3 h après l’exercice.

Les chercheurs ont observé une très nette différence entre les échantillons de muscles massés et ceux qui ne l’avaient pas été. Les premiers comportaient 30 % plus de gènes qui déclenchent la production de mitochondries, ces petits moteurs transformant la nourriture cellulaire en énergie, et trois fois moins de gènes associés à l’inflammation. Les résultats, publiés dans la revue Science Translational Medicine suggèrent donc que le massage contrecarre l’inflammation consécutive à l’exercice et accélère la guérison. En revanche, le chercheur affirme n’avoir trouvé aucun élément corroborant l’affirmation populaire selon laquelle le massage éliminerait l’acide lactique produit par le muscle au cours de l’effort. Il s’agit donc bien selon lui d’un processus génétique de réparation cellulaire.