Monthly Archives: décembre 2011

Le massage par le son ou faire vibrer les cellules à l’unisson

Le massage par le son ou faire vibrer les cellules à l’unisson
Le massage par le son ou faire vibrer les cellules à l'unisson

Le massage par le son ou faire vibrer les cellules à l’unisson © Keops/F. Remouchamps

Masser avec le son, ça parait un peu dingue. Et pourtant…

Si on considère que le son est composé de vibrations, d’ondes, on entrevoit déjà un début d’explication. Si on y ajoute que l’eau est le meilleur vecteur  des ondes et si l’on sait que notre corps est composé de 70 à 80 % d’eau,  on avance encore un peu et on peut comprendre comment  les vibrations se répandent à travers le corps pour atteindre chaque organe, et pourquoi elles peuvent littéralement  « masser »chaque cellule. Il suffit d’imaginer ce qui se passe lorsque l’on jette un caillou dans un étang:  les ondes se propagent à travers le liquide en cercles concentriques à partir du point d’impact.  Quelque chose du même ordre se produit à l’intérieur de notre corps lorsque le son du bol le traverse.

 

 

les ondes se propagent bien dans l'eau

Les ondes se propagent bien dans l’eau

 

Si l’on admet, enfin,  que les millions de cellules qui font de nous ce que nous sommes sont elles-mêmes émettrices d’ondes électromagnétiques, on arrive au cœur du sujet. En effet, chacun de nos organes, chacun de nos tissus émet une vibration particulière,  fonction de son état ou de son activité.  Cela a été mesuré scientifiquement. Par exemple, selon les travaux de Halina et Marek Portalski,  en position assise, les intestins sains émettraient une fréquence de 3 à 3.5Hz, l’estomac de 4 à 7Hz,  la colonne vertébrale de 3 à 5Hz. Il également avéré que le cerveau, émet des ondes Bêta (13 hz et plus) en mode « veille », Alpha (entre 8 et 12 Hz) en méditation,  Delta (0,5 à 4 Hz) en sommeil profond et qu’il est possible de le « brancher » sur une longueur d’onde par la biais de sons . Alors pourquoi ne pourrait-on pas faire de même avec les autres organes?

Notre corps lui même, réunissant toutes ces vibrations, possède également une longueur d’onde qui lui est propre. Et qui peut varier en fonction de notre condition physique mais aussi de nos états émotionnels. Dès que survient une perturbation (stress, maladie, blocage énergétique, choc émotionnel…) l’harmonie s’en trouve rompue. Tout comme les cordes d’une guitare se désaccordent sous l’effet d’un changement de température.

Il est possible de  le « réaccorder ».  On a observé que des objets vibrant à des fréquences proches ont tendance à se synchroniser sur une fréquence commune (voir la théorie de la « sympathie des pendules de Huygens). C’est ainsi que les vibrations des bols chantants, fabriqués spécifiquement pour produire certains types de vibrations, invitent le corps à se réharmoniser sur ses bonnes longueurs d’onde. Elles lui redonnent le « la »,  en quelque sorte.

Massage aux bols chantants

Massage sonore aux bols tibétains

Le massage sonore est donc un bain de vibrations qui masse littéralement chaque cellule, « débranche » à coup sûr le mental  et procure une détente extrêmement profonde du corps et de l’esprit. Si  le physicien alllemand Peter Hess  a, dans les années 80,  formalisé ce massage à partir de ses recherches sur l’influence de la musique orientale sur le corps, l’âme et l’esprit, les bols chantants sont toutefois utilisés depuis plusieurs millénaires en Asie, et particulièrement dans les monastères au Tibet et au Népal.  Mais dans le monde entier,  le son (chants,  cris, tambours, grelots…) a de tout temps été utilisé par les chamanes ou les guérisseurs pour chasser les maladies et les « esprits malins » qui les provoquent.

Le massage sonore aux bols chantants  est généralement pratiqué habillé, en position allongée sur le dos, puis sur le ventre. Dans  une pratique de base,  trois bols différents sont principalement  utilisés pour leurs  fréquences spécifiques.  Mais il est possible d’en  employer  plus. Le praticien les pose sur le corps à différents endroits (et parfois aussi à côté) et les fait vibrer délicatement à l’aide de mailloches spécifiques elles aussi,  tout en les « promenant » également le long des membres, exerçant ainsi un véritable massage interne par ondes sonores.

Les bols que j’utilise sont ceux de la marque Peter Hess. Ils sont fabriqués au Tibet et au Népal par des artisans locaux selon les techniques ancestrales, dans un alliage de 12 métaux, et  conçus pour émettre des harmoniques pures et des fréquences précises correspondant  à celles des différents organes et tissus.

Pensée du jour

Pensée du jour
©photo: Isabel Verhaeghe

Avez-vous la patience d’attendre

que la boue se dépose au fond de l’eau et que l’eau de l’étang devienne claire à nouveau ?

Avez-vous le courage de rester immobile

jusqu’à ce que l’action juste émerge d’elle-même ?

Lao Tseu

L’hiver, temps de pause, temps de douceur, temps pour se faire du bien

L’hiver, temps de pause, temps de douceur, temps pour se faire du bien


 © Photo: Isabel Verhaeghe

La lumière baisse, Les jours raccourcissent et sont parfois un peu maussades. On a des envies d’hibernation. De rester sous la couette.

Et pourquoi pas? L’hiver, la nature sommeille, reconstitue ses forces vives, se prépare au renouveau. Notre corps, on l’oublie souvent, suit naturellement ce même (bio)ryhtme. Il a, lui aussi,  besoin de ce temps de repos pour se « refaire une santé ». Pour  renouveler  son énergie, retrouver de la vitalité.

Les taoïstes recommandent de vivre avec l’énergie de la saison. Celle de l’hiver est yin, intérieure, calme. C’est l’énergie de l’eau, celle du rein.

On a besoin de chaleur. On reste au coin du feu ou sous la couette. On mange et on boit chaud. On se couche tôt.

L’hiver, c’est le temps du silence, de l’introversion, de la lenteur.

Mais dans notre ère de vitesse, d’exigences instantanées, qui a le loisir de respecter cette trêve? Qui ose se l’accorder? Au contraire, la fin d’année est souvent synonyme d’accélération, de tourbillon, et de stress intense. Quant aux vacances de Noël, pour ceux qui les prennent, elles sont la plupart du temps tout sauf reposantes, fiestas et excès en tout genre obligent.

Dans ce tourbillon, n’oubliez pas de vous accorder des pauses. Des rendez-vous avec vous même. Des grasses matinées, des journées pleines de « rien », du VRAI repos, psychique et physique. Accordez à votre corps et à votre esprit ce qu’il est en droit d’attendre, ce qu’il mérite. Par exemple un massage

Bref, faites-vous du bien

Jnana Chakshu est une bulle de bien-être  à votre disposition à Scharbeek du lundi au vendredi  de 9h30 à 18h30